Industries Agroalimentaires

Sandrine GAUVRY
Chargée d'affaires Numérique

La place forte du marché de l’Ouest français

Le Grand Ouest concentre à lui seul le quart des emplois de l'industrie agroalimentaire en France. En son cœur, la métropole Nantes Saint-Nazaire dispose de l’un des tous premiers pôles nationaux de recherche sur l’alimentation et la nutrition. Elle profite d’un grand nombre d'entreprises agroalimentaires de renommée et de la présence du premier port français de la filière.


Recherche et formation de pointe

Plus de 650 étudiants sont formés chaque année à l’Université, Centrale Nantes ou à l’École des Mines qui dispensent des formations spécialisées : contrôle qualité, ingénierie chimique, génie des procédés, développement durable….

Un nouveau pôle agroalimentaire avec le transfert du MIN

Le marché d’intérêt national (MIN) de Nantes est le deuxième de France avec plus d’une centaine d’entreprises et près de 1.300 salariés. Le MIN déménage fin 2018 au sud de l’agglomération, à Rezé. À proximité du périphérique, la logistique et la productivité en seront améliorées. En 2018, le MIN ainsi qu’un pôle agroalimentaire couvriront une vingtaine d’hectares.

Les légumes nantais ont la cote

La vallée de la Loire contribue à faire de la région la première zone maraîchère de France. Le maraîchage nantais est leader sur la mâche, le concombre, le radis, le poireau ou le muguet. Il est deuxième pour les tomates. Le secteur comprend plus de 4.000 emplois en équivalent temps plein.

Très présente historiquement à Nantes Saint-Nazaire comme dans la région Pays de la Loire, la filière agroalimentaire a su mettre en place un environnement au service de son développement. En parallèle des grandes entreprises agroalimentaires présentes ici - Tipiak, LU, BN, Saint-Michel…-, émergent une myriade de PME innovantes. 

Recherche et développement : un maillage complet

La recherche et le développement sont très structurés. La région compte 14 organismes de recherche et plus de 40 équipes et laboratoires de recherche. Cette organisation est complétée par des clusters dynamiques tels que Valorial, Nova Child (dédié à l’enfant) ou Atlanpole Blue Cluster (bio-ressources marines). Un réseau de plateformes régionales d’innovation (PRI) couvre des sujets aussi variés que les emballages, l’agriculture biologique ou les circuits courts…

La plate-forme Cap Aliment accompagne l’innovation

La plateforme régionale d’innovation Cap Aliment fédère l’ensemble des acteurs économiques, académiques et techniques de la filière agroalimentaire. Depuis 2015, la démarche collaborative recherche, formation et innovation (RFI) Food For Tomorrow associe Cap Aliment, Oniris (École Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l'Alimentation) et l’Inra (Institut national de la recherche agronomique). Objectif : créer un centre interdisciplinaire européen de référence dans le domaine de l’alimentation et de l’agroalimentaire. Cap Aliment dispose d’un centre de transfert et de développement à Nantes : 2.200 m2 qui regroupent entreprises agroalimentaires de Loire-Atlantique, start-ups, centres techniques et  organisations professionnelles.

Une chaîne de valeurs complète pour les entreprises agroalimentaires

Tous les acteurs de la filière agroalimentaire sont présents à Nantes, de la production, à la transformation en passant par la distribution, mais aussi les grands organismes en pointe sur la recherche et l'innovation. Un environnement industriel qui se développe grâce à des équipements de pointe comme le CTCPA (Centre Technique de la Conservation des Produits Alimentaires) et des outils technologiques de haut niveau.

La formation agroalimentaire favorise la qualité

Au-delà de la compétitivité, l’innovation agroalimentaire de la métropole Nantes Saint-Nazaire vise la qualité, la sécurité et la traçabilité alimentaires, avec des acteurs majeurs comme le Centre de recherche en nutrition humaine (CRNH), Ifremer, l’Inserm ou encore l'Université de Nantes et son master emblématique « Man-imal » sur les crises alimentaires, lauréat du Grand Emprunt. Les Pays de la Loire se classent dans les premières régions d’Europe sur la question de la qualité alimentaire. Ils comptent 109 labels rouges, 31 appellations d’origine contrôlé (AOC), 2 appellations d’origine réglementée et 19 indications géographiques protégées (IGP). Quelque 2.000 exploitations travaillent en agriculture biologique. Au total, le nombre d'emplois dans l'agroalimentaire à Nantes Saint-Nazaire s'élève à 45.000 tandis que l'on recense plus de 2.000 étudiants et 350 enseignants-chercheurs en agroalimentaire (Université de Nantes, ONIRIS, Ifremer, Inra, Inserm, Cnam, Audencia)

Premier port français de la filière

Connectés aux plus grands hubs mondiaux, le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire propose aux usines agroalimentaires de Nantes Saint-Nazaire plusieurs services hebdomadaires de fret en direction des principaux hubs (Le Havre, Anvers, Rotterdam) pour l’Europe du Nord, ou Valence pour l'Europe du sud.


Chiffres-clés

45000

emplois

25000

entreprises et établissements agroalimentaires

2000

étudiants et 350 enseignants-chercheurs en agroalimentaire (Université de Nantes, ONIRIS, Ifremer, Inra, Inserm, Cnam, Audencia).

Les sous-secteurs des industries agro-alimentaires

Design / Emballage
La densité du tissu agroalimentaire régional stimule le développement de la R&D dans les domaines du design, de l'emballage-conditionnement ou encore de l'étiquetage. Proches de la recherche, des entreprises de toutes tailles, d'ArcelorMittal à Crown et SCA Packaging en passant par Tracéo, Guilbaud, Tallineau ou Knauf, multiplient les projets innovants.
Traçabilité / Sécurité
La traçabilité est un facteur essentiel en matière de sécurité alimentaire. De nombreuses entreprises agroalimentaires de Nantes en ont fait une spécialité. C’est le cas du groupe Eurofins, premier prestataire mondial indépendant du marché de la bio-analyse, ou de STBII qui conçoit des solutions de contrôle automatique de palettes. Le groupe Timcod propose des outils informatiques de traçabilité pour les professionnels mobiles : caristes, préparateurs de commande, magasiniers…
Transformation
Des enseignes emblématiques… Lu, BN ou Saint-Michel pour la biscuiterie, Tipiak ou Fleury Michon pour les plats cuisinés, Eurial ou Lactalis pour les produits laitiers, Terrena et LDC pour les viandes et poissons, Nature&Moi pour le bio-vegan : les plus grands noms de l'industrie de transformation agroalimentaire sont implantés historiquement dans l'Ouest, au plus près de leurs bassins de production.
Vignoble
Le Pays nantais est reconnu pour son vin, notamment le Muscadet, composante à part entière de la filière agroalimentaire. La filière locale est structurée avec des organismes de recherche sur le vin, mais aussi de promotion du vignoble.