Construction navale

Frédéric CHAUCHET
Chargé d'affaires Manufacturing/Nautisme/EMR

Les plus gros paquebots du monde sont construits à Saint-Nazaire

Le 15 mai 2016, l’Harmony of the Seas quitte Saint-Nazaire. L'image spectaculaire du plus gros paquebot du monde, construit par STX, a fait le tour du monde, comme symbole des horizons dégagés de la construction navale à Nantes Saint-Nazaire. Le savoir-faire historique dans la construction navale à Nantes est dopé par un très haut niveau technologique de conception et de réalisation.

STX leader européen de la construction de paquebots

STX profite à plein de l’engouement pour les croisières. Les contrats avec Royal Caribbean International et MSC Croisières positionnent STX en leader de la construction de paquebots en Europe. Les quatre navires à construire pour MSC représentent 37 millions d’heures de travail pour les 2.660 salariés. Le premier devrait être livré en 2019 et le dernier en 2026.

Un portique hors-norme pour un navire hors-norme

La construction de l’Harmony of the Seas, plus gros paquebot du monde, a nécessité des aménagements chez STX. Un nouveau portique géant a été installé au-dessus de leur aire de pré-montage. Il dispose d’une capacité de levage de 1 400 tonnes.

À Nantes, un bassin pour simuler la haute mer

Le bassin de carène de l’Ecole Centrale de Nantes permet de recréer les conditions qu'affrontent les navires en haute mer. Outil de recherche unique, il participe à des projets dans la construction navale et les énergies marines renouvelables (EMR). Une chaire baptisée Navire du futur y a vu le jour sous l’égide de l'ECN et du bureau Veritas. Objectif : améliorer la sécurité et la performance des gros navires.

Avec un tel carnet de commandes – six paquebots géants et trois en option à livrer d'ici 2026 pour Royal Caribbean International et MSC Croisières –  l'entreprise de construction navale STX et ses sous-traitants voguent vers un horizon dégagé.  C'est la reconnaissance du savoir-faire et de l’expertise de la filière navale de Nantes Saint-Nazaire, héritée de son passé commercial où les navires transportaient bois et acier. C'est aussi un défi qu'il faut continuer à relever, en termes d’innovation technologique renouvelée en permanence, d'emploi et de formation. Au moins 400 à 500 emplois vont être créés dans la filière navale de Nantes Saint-Nazaire au cours des prochaines années. Autre acteur majeur dans la navale militaire, DCNS fournit depuis Saint-Nazaire les sous-marins de la Marine nationale australienne. 

L’innovation comme marque de fabrique

La construction navale a ici toutes les armes pour répondre à ces défis. Avec son rang de leader international, elle affirme un niveau d'expérience unique et plus encore une capacité d’innovation et de design qui font la différence. Ces atouts-maîtres permettent de répondre aux exigences les plus hautes de ses clients, et même de les anticiper. Les navires de STX sont respectueux de l’environnement, offrent des configurations de cabines exploitant le meilleur de la technologie entre connectivité et design, proposent des équipements inédits et des motorisations performantes... Leader de la construction navale en France, STX et ses co-réalisateurs sont capables en même temps de réduire en permanence le coût des navires prototypes et celui de la production des navires jumeaux. Dernier en date, dévoilé en 2018 au salon Seatrade de Miami : le "Silenseas". Ce cargo à voiles du futur est destiné aux croisiéristes soucieux de réduire leur empreinte écologique.  Avec Smart Yard 2020, son nouveau plan de modernisation, STX va de nouveau engager 100 millions d'euros d'investissement sur 2016/2020.

Technocampus Océan, un équipement ultramoderne

A Nantes, les industriels de la construction navale bénéficient d'équipements à la pointe de l'innovation. Le Technocampus Océan est un centre de recherche et développement exceptionnel en France qui  rassemble sur  18 000 m2 d'ateliers et de bureaux plus de 300 chercheurs travaillant sur les procédés métalliques et les structures en mer. Les groupes industriels y coopèrent avec les PME, les grandes écoles et l'université.

Des chantiers navals qui jouent collectif avec Neopolia

À l’origine de cet essor, un secret de fabrique : la capacité des acteurs du secteur naval à jouer collectif. Réunies au sein du cluster Neopolia, une quarantaine d’entreprises de la construction navale travaillent ensemble à l'identification de nouveaux marchés et à l'élaboration de réponses adaptées. Ensemble, ils sont à l’initiative de projets innovants dans la construction navale. Comme ce navire spécifiquement conçu pour assurer la maintenance des futurs champs éoliens offshore, fabriqué pour aller réparer les éoliennes positionnées au large de Saint-Nazaire, premier parc off-shore à être construit en France. C'est encore ensemble, et toujours dans une démarche de diversification, qu'ils ont décroché le marché du bateau "Loire Princesse" auprès du croisiériste allemand CroisiEurope : un navire fluvial à très faibles tirants d'eau  et d'air, qui leur permet de prendre pied sur le marché des croisières fluviales… Et ce n'est que le début ...

Les chiffres clés de la construction navale

1er

pôle de construction navale en France.

1000

établissements de construction et de réparation navale en Pays de la Loire.

30 000

emplois dans la région.

Les sous-secteurs de la construction navale

Technocampus Océan
Le Technocampus Océan a vu le jour fin 2015, sur le modèle de son prédécesseur dédié aux matériaux composites (Technocampus EMC2). Cette plate-forme de recherche et d’innovation technologique mutualisée est consacrée à la construction navale en France et aux EMR.
Transport fluvial
FlexiLoire est un service de transport fluvial par barge mis en place pour le transport des colis volumineux entre Nantes et Saint-Nazaire, comme les caissons centraux d'avions A350. Une façon d'engranger encore de l'expérience sur le marché de la logistique industrielle et fluviale.

Contactez-nous